Les fusils de la mère Carrar

De Bertolt Brecht
Par la Comédie de Serrières

« On ne peut peindre le monde d’aujourd’hui
pour les hommes d’aujourd’hui,
que si on le leur peint comme un monde modifiable. »

Ces quelques mots  de Brecht résument tout l’espoir qu’il met dans l’acte théâtral.

En travaillant « Les Fusils de la Mère Carrar », la Comédie de Serrières fait son entrée dans la révolution Bertolt Brecht. Elle a parcouru un petit bout de chemin et pourrait faire sienne la réplique de l’auteur dans le Vol de Lindbergh :
« Elle a fait la preuve du possible sans nous faire oublier le pas-encore-atteint »

Sur scène, par ordre d’entree:
TERESA CARRAR : Nicole Monti
JOSE : David Péquignot
PEDRO JAQUERAS : Michel meigniez
PAOLO : Michel Delabays
MANUELA : Stéphanie Gonzalez
LE PADRE : Michel Rousson
LA VIEILLE MADAME PEREZ: Luce Steigmeyer
PREMIER PÊCHEUR : Michel Delabays
DEUXIEME PÊCHEUR : Bernard Monnier
Pleureuses et enfants : distribution en cours
Dans les coulisses:
Mise en scène : Jean-Philippe Hoffman
Décor : Emmanuel DuPasquier
Eclairage : Georges Barthoulot
Graphisme -Affiche : Marc-Olivier Schatz

Merci pour leur aide à :
Monika Roulet, Etienne Broillet, Jean-Philippe Bauermeister, Anton Khlebnikov.